Partagez

Le marteau et l’enclume
A l’horizon se profile
Mais que leur dire ?
A l’un comme à l’autre

Le marteau veut taper « fort
Sur tout ce qui ne va pas
Et depuis si longtemps, maintenant
Quant à l’enclume, relevant la tête

Il proteste avec véhémence !
Il faut maintenir l’Europe,
La réformer –certes- mais la maintenir
Comme l’Allemagne, qu’il cite en modèle

Brr, continuer à se faire commander
Par « Bruxelles », recevoir ses ordres »
Et courber la tête, pas possible, il me semble
Mais que nous ont-ils mis « ce carcan » !

Le marteau réagit et veut à présent réformer !
Et elle veut prendre une monnaie nationale
Et se servir malgré tout de l’euro pour les états !
Deux monnaies dit-elle ? Mais n’est-ce pas utopique ?

Nous ne sommes pas « politiques »
Et nous ne le savons pas trop ce qui est bien ou mal
Et c’est sur ce fait que les politiques se jouent de nous
Car nous ne sommes en politique que des profanes, hélàs !

Le marteau et l’enclume
Veulent nous convaincre
Mais aie, ça fait mal, un coup de marteau !
Aie, aie, je crie l’enclume n’est pas meilleure !

Au diable, dimanche j’irai pécher ! des poissons « bien sûr » ! …..



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes