Partagez

LE MATIN AU LEVER,

Dans l’odeur du printemps
Qui invite à aimer
Qu’il est dur
De ne pas retrouver
Ces visages familiers
Sans lesquels dans mon coeur
Il n’y a pas de bonheur.

Dans le miroir brisé
Me Revient le reflet
De ma douce Solitude.

De ma fenêtre ouverte,
La nature est offerte
Et ravit tout mon être

L’ air parfumé des heures,
Des mymosas en fleurs.

Les arbres habités
De gazouillis légers,

Qui égayent le jour
Et accueillent l’ Amour.

La Vie, alors, m’appelle
Et la Vie est si Belle !

ODILYA.

Le 26 février 2017
Auteure: Odilya / poètesse
Odile Mercier
Illustration.. Aquarelle de Carlyne Shores.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.7 sur 10 votes