Partagez

Le meilleur reste à venir +

Et Lorsque j’en aurai fini d’être vieille
Qu’ainsi éreintée d’être tellement laide
Quand mon corps exsangue dans son profond sommeil
Aura du repos trouvé la précieuse aide
Je pourrai enfin me croire bienheureuse
Dans mon linceul tout de gaze vaporeuse
Prête à affronter des siècles de nostalgie
Je me réjouirai d’avoir laissé la vie
On dit souvent que le meilleur reste à venir
Ce dicton populaire ne saurait mentir
Ne donnant du bonheur qu’une idée ébauchée
Je le vérifierai quand j’aurai trépassé
En ce temps les noceurs connaitront féérie
Ballets et festins n’auront de répit
Autant que diptères et coléoptères
N’auront cédé la place aux lépidoptères
Quand ils n’en pourront plus d’être souls et repus
De grignoter et ronger tibias et plexus
Que mouches vertes et bleues à jamais enfuies
Redonneront son essence vraie à la nuit
Je ne redouterai plus d’être hideuse
Mes yeux déjà gobés ayant tant régalé
Ne me voyant plus me croirai gracieuse
Et très jeune sur mon chemin d’éternité



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.2 sur 5 votes