Partagez

La roue du temps emporte ma triste vie,
Elle tourne, elle grince et noie mes soucis,
Entre les pierres s’envole chacun de mes chagrins,
Dans l’eau se perdent mes pleurs, celles de demain.

Infinis espoirs ruissellent sur le mur de mon moulin,
Chaque goutte est la note précieuse d’un refrain,
Dans les sillons de vie elle glisse, se réfugie,
Au rythme de la roue lourde de monotonie.

Tourne tourne ne t’arrête pas moulin mon ami!
Fais tourner ta roue dans ce monde telle une toupie,
Donne-lui l’élan de rire, de vivre, d’aimer, de rêver!
Offre-lui ce bonheur immense d’avancer!

Moulin de mon cœur chante ton amour,
Parsème le chemin d’une fragrance velours,
Des roses d’hiver  leurs pétales éphémères,
Laisse aller mes rêveries dans ton lit de rivière.

LE MOULIN © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.87 sur 15 votes