Partagez

réveillé,
le nez
bouché,
pas pret,
je me lèvais
pour cette nouvelle journée
d’automne,
frissonnant
et fatigué
d’avoir trop dormi,
si longtemps
près du puit
à l’infini
loin de ma mi
sans mie
ni
mi !



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant