Partagez

Un paysage au cœur
Il effleure la toile
De l’ente aux couleurs
La vie il entoile.

Du regard il respire
L’odeur de l’horizon
De ses doigts expire
Le parfum d’une saison.

C’est Érato automnale
L’ivresse nuée de roux
Qui enivre Céphale.

Le peintre à l’œil doux
Aura laissé aquarelle
Un songe éternel.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes