Partagez

Le peintre

Une colombe déploie ses ailes
La terre fait l’amour avec le ciel
Les fleurs ont le parfum du miel
Tout cela peint sur une aquarelle

Je découvre l’artiste réservé et timide
Qui remplit de son art les âmes vides
Quand même les ébènes sont livides
En ces temps lâches et perfides

Le vague à l’âme est son pinceau
Que doucement il trempe dans l’eau
Pour colorer les dessins les plus beaux
Où même les froids deviennent chauds

Sa peinture devient une obole
Et rend toutes les femmes folles
Mais lui il est bien dans son rôle
Acteur de ses rêves il s’envole

Et quand la nuit vient se glisser
La lune éclaire ses pensées
Alors du fond de son atelier
L’homme devient joailler

Ses toiles sont comme des diamants
Où se croisent les cris des amants
Les vérités ,les faux semblant
Et les lumières du firmament

Nos yeux se charment de désirs
Dans ses oeuvres on découvre notre avenir
Une myriade de doux plaisirs
Un nouveau monde qu’on voudrait batir…

HC.04/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 10 votes