Partagez

Il est de ces chansons, qui, on ne sait pourquoi
Font naître sur nos lèvres, comme un je ne sais quoi
Un soupçon de sourire, un zeste de tendresse
Et l’on se sent ému, comme un semblant d’ivresse
Quelquefois, on ressent de ces jolis moments
Que l’on aura vécu et qu’on trouve touchants
Alors on s’abandonne retrouvant le parfum
La nostalgie d’hier, lorsque l’on était bien
D’autres fois, c’est plus flou, juste une sensation
Un mirage qui échappe à la compréhension
Mais l’on se sent saisi et l’on a le frisson
Pourquoi vouloir comprendre? Voguons en déraison
Puis c’est au coin des yeux que va fuir une larme
On se laisse envahir par un chagrin qui passe
Et les notes et les mots, entraînent mélancoliques
L’arrivée d’un sanglot comme un vent de panique
Tout un flot d’émotions, c’est le cœur qui palpite
Laisser glisser les pleurs, c’est la vie qui crépite
Il est de ces chansons qui nous laissent tout émus
En ce qui me concerne, le petit bal perdu…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes