Partagez

Je me suis toujours considéré comme un inconnu

mais un homme qui aura servi la bonne cause

entre mes mots,mes rimes,et mes proses

j’ai toujours voulu offrir tant de choses.

J’ai toujours rêvé de faire partie des gens du voyage

sans me fier au temps qui passe

et sans compter, tous ces détours et impasses

entre parfois un amour incertain qu’on croise

souvent tendre, parfois volage

Jusqu’à oublier toutes ces rides qui marquent mon visage,et me ramènent  à mon âge

et tous ces mots qu’on écrit, et qu’on efface.

Mais je sais qu’un jour,je rrepartirai

sans remords,ni rancunes,ni regrets

et on pensera de moi,ce qu’on voudra

je n’aurai plus à réfléchir, ni à penser

je ne serai plus qu’une simple image

accrochée à un cadre en bois.

Je m’en irai comme je suis venu

laissant derrière moi mes souvenirs et mes recueils

je ne serai plus ce poète, qu’on croisait sur une avenue

sans fierté et sans orgueil.

Je m’en irai pour un monde meilleur

loin de la souffrance et de la douleur

là où les poètes et les enfants chantent tous en choeur

Je n’aurai plus à méditer, ni à avoir peur.

Je laisserai derrière moi,mes proses et mes rimes

qu’on aura appris par chœur

une rose qu’on dessine, ou un amour qu’on imagine

et qui viens combler nos coeurs

à travers des souvenirs,de tendresse,et de douceur.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.16 sur 1703 votes