Partagez

Un jour je repartirai comme je suis venu.
Je laisserai derriere moi mes rimes et mes proses
je ne serai plus alors, qu’une simple photo sur une revue
un poéte inconnu qui aura servi la noble cause.

Je partirai sans trompette ni tambours
poète saltimbanque et troubadour
vivant de poésie et d’amour
entre mes mots,sans grands discours.

J’aurai fais partie de ces gens du voyage
sans me soucier de tout ce temps qui passe
entre un amour de fortune qu’on croise
souvent tendre,parfois volage
oubliant ces rides sur mon visage
et tous ces mots qu’on écrit, qu’on oublie,où qu’ on efface.
je ne serai plus ce gamin, qui dessinait
si bien sur son ardoise.

Je repartirai sans aucun remord,ni regret
et on dira de moi ce qu’on voudra
mais je n’aurai plus ni à réfléchir ni a penser
je ne serai plus qu’une image accrochée à un cadre en bois
sans mots, et sans voix.

Un jour je repartirai tel que je suis venu
je laisserai derriere moi, mes images et mes revues
et mes recueils
je ne serai plus ce poete qu’ on croisait dans la rue
sans rancune, et sans orgueil.
je n’aurai plus rien à craindre ni à avoir peur
ni a compter ce temps et toutes ces heures

Je laisserai derrière moi mes proses et mes rimes
qu’ on aura appris par coeur
comme une rose qu’ on dessine
pleine de légèreté et de douceur.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes