Partagez

Le poète ne dort jamais …

Le poète ne dort jamais
En fait …
« Il garde un oeil ouvert sur le monde, une oreille attentive
Et une touche de poésie active
Pour édulcorer le tout! »
Etre toujours debout !

S’il est ensommeillé
Sa muse est éveillée
En diapason avec la nature
Sans simulacre pour son écriture !
Aucune sévérité
Atténuer la dureté.

La terre trop acerbe chavire
La lyre tangue en délire
Pour l’adoucir
Une protection de la plume et de l’ encre
Y jeter l’ancre
Et décrire
Sans frémir
Tous les maux
Emprisonnés dans le noyau !

Quand le monde se déchire
Toujours écrire
Pour refermer les fissures
Pour que les mots en blessures
Soient dans les geôles du volcan
Consumés doucement
Sans faire de brûlures
A toute la nature !

Le poète ne dort jamais
Toujours sur un faîte
D’une houle ou d’ un chêne
Pour délivrer les chaînes !
Dénoncer
Les cruautés
De tout ce qui est cruel et impitoyable
Ses vers peuvent être implacables
Intransigeants
Mais ses rêves sont indulgents
Accessibles à la pitié,
Pour l’humanité
Dans son action …
Une grande considération !

LUCYE RAYE – Le poète ne dort jamais
image: deviantart



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.56 sur 59 votes