Partagez

Titre : Le pouvoir des mots
Les mots, ces vocables conçus pour les liens,
Ces mots bien agencés et appelant au bien,
Ces mots bien prononcés créant la concorde
Ces mots intentionnés ne créent que la discorde.
Des mots pour parler et des mots pour rire,
Des mots pour plaisanter et parfois faire souffrir,
Des mots pour s’exprimer et savoir quoi dire
Des mots qui peuvent vexer et aussi faire rugir.
Des mots doux et mielleux instaurant l’entente,
Des mots parfois acerbes semant la zizanie,
Des mots d’un langage en phrases offensantes,
Des mots que l’on condamne car ils sont tyrannie.
Des mots doux d’une mère pour la sérénité,
Des mots rudes du père vers l’obéissance,
Des mots d’amour du frère pour la fraternité,
Des mots de la sœur d’amour sans espérance,
Des mots du conjoint empreints de déférence
Des mots des descendants pour la paternité.
Des mots du collègue qu’on retrouve au bureau
Des mots du voisin qu’on croise dans la rue
Des mots pour les liens auxquels nul n’a cru
Des mots pour relations, parfois, au couteau,
Des mots pour ces gens qui sont apparus,
Des mots pour tout le monde, cela est bien beau.
Des mots que l’on salue pour être positifs,
Des mots condamnés quand ils sont négatifs,
Des mots pour ces gens qui nous semblent actifs,
Des mots pour ceux qui stagnent et sont oisifs,
Des mots pour le salut et d’autres pour l’insulte,
Des mots qui résonnent mal en ce monde inculte.
Des mots qui réveillent la douleur infernale
Des mots pour chasser la peur ancestrale,
Des mots pour conforter et oublier le mal,
Des mots pour créer un problème cordial,
Des mots qui renvoient dans le monde animal,
Des mots qui semblent tomber dans le banal.
Des mots bien choisis qui calment les esprits,
Des mots d’un respect ressemblant au mépris,
Des mots pour les gens qui ont mal compris,
Des mots qu’on entend et on parait surpris,
Des mots fraternels que tous ont appris
Des mots que la société a toujours repris.
Car, enfin, la parole, ce ne sont que des mots,
Et souvent la parole ne crée que des maux,
L’homme est destiné et non les animaux,
L’homme n’est plus « sapiens » mais toujours « homo » !
La sagesse des paroles se retrouve à tout âge !
La haine et le mépris ont eu raison du sage !
Cheikh Saïd MECHERRI



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2 sur 1 votes