Partagez

Le puzzle de la vie. . . .

Quoi de plus plaisant à faire

Pour cacher ses énigmes

Que la brume de son imaginaire

Laisser chuchoter son paradigme

Libérer ses furies

Et rayer ses soucis lorsqu’on rit

Laissons aller le temps a la croisée des chemins

Retrouver ses repères et mettre les voiles au matin

Respirer l’air de ses souvenirs 

Faire fuir ses soupirs

 Il n’est pas toujours aisé de balayer à sa porte son écuelle

Tirer un trait dans son cahier sur ses voyelles

J’ai entendu dire que nos petits démons

S’éclairaient la nuit de nos sermons

Laissaient jaillir nos feux follets

Au-dessus des marécages de nos pensées

La  traversée se fait sur fond de musiques

Violons, cymbales et autres classiques 

L’intrigue se dénoue

Le rêve s’éveille et me fait la moue

Je suis tout en sueur

Chemise arrachée, loin derrière mes peurs

S’exaspèrent de ne pas avoir trouvé acquéreur

A chaque nuit suffit sa peine

Celle-ci pour le moins m’a montré ma veine. . . .

JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.69 sur 13 votes