Partagez

Le secret de tes lèvres suaves
Le secret de tes lèvres suaves
Qui berce au fin fond de l’infini
Un voyageur arrivant en catimini

Baignant en mer sur une épave
Pénétrant l’estuaire à la mi-journée
À ce chai où se balaie l’odeur d’un cépage
Au gout d’arbres fruitiers de tous les âges

Où leur arôme m’enivre à l’indéterminée
Je suis là sur tes rives à dégager ma transe
À attendre le geste de tes mains.
Pour ne plus attendre ce lendemain

À pénétrer les oubliettes de mes vacances
Ô beauté sensuelle à mon mirage infini
Aux yeux d’azur en tempête
Aux flots doux qui ne s’arrête

Je voudrai pénétrer ton chai en catimini

Par@ Echchikh Adda



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant