Partagez

Le désert au crépuscule illumine mon imagination
Quand le zéphyr souffle la chaleur des sédiments
Il s’empare du silence et laisse planer l’inspiration
Par laquelle je voudrai faire des compliments

Dans ce recueil se glissent des chemins rocailleux,
Cicatrices écarlates, striés dès mon aube immune 1,
J’ai vécu des moments joyeux et parfois ennuyeux
Par les décharges brûlantes des vents du Simouns.2

D’un mois d’août je suis né au jardin des figuiers
Sous les feuilles ou à même le sable des alluvions,
Sur un tuf de roche poreuse ocre facile à travailler
Mais loin du fracas de notre ville, où nous vivions.

Les bruits qui surgissent des confins Hamada 3.
Là, où le silence des vals, vibra l’écho de la canicule,
Vacille et s’évapore au-dessus un mirage du Nevada.
Il nous montre de loin une mer bleue où l’on spécule

Dans une terre bénie par les saints gentilshommes,
Dont leur histoire empile la voile de nos paysans.
Dans ce relief éclaté, les cimes évacués des hommes
Exposé en offrandes paisibles pacage suffisant.

La couleur du fourrage, sa saison y fait escale
Elle se fauche par les esprits de bonne volonté.
Dans l’éclaircie des orages, des mains fatales
Ont caricaturé la splendeur de notre cupidité

Et quelques parts, un monde de paradis en fête
Dans les sillons la moisson futurs qui foisonnant
Où le fellah a semé ses illusions et ses conquêtes.
Sous le ciel azuré il fauche son blé indépendant

Sous le firmament constellé la nuit la lune est calme
Les quatre vents me rappellent les équinoxes des jours
Tourmentées, des étés rougeoient les jets des aurores.
Mais c’est à la lueur de l’aube sereine qui me charme.

C’est elle qui transperce mes secrets et mon mythe.
Avant d’accéder à mes saisons écrites et interdites,
Celles supporté dans les croissants des barkhanes. 4
Là où je me suis bu à la source bénie de Timezighit 5.

1 – immune : immunisée, vaccinée
2 – Simouns : nm, vent chaud ريح الصمايم qui souffle du sud.
3 – Hamada : n.f, plateau rocheux الحمادهdans les régions désertiques en pays arabe.
4 – Barkhane : n.f Dune élevé كدية qui a la forme d’un croissant.
5 – Timezighit ou Timezighout. Nf nom d’une source à ouled sidi Lazreg w de Relizane.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes