Partagez

J’orbite autour de toi, comme le satellite
D’une planète absente éloignée à jamais
En ma valse parmi l’espace où tu charmais
Mon cœur écartelé sans que je le mérite.

Par ton éclat astral ma lune diorite
Réfléchit ta grandeur projetant tes sommets
En un pauvre brouillon de ce que tu promets,
L’ombre de ta bonté, ton reflet qui s’effrite.

Ma trajectoire errait de par le vide obscur
Quand ton attraction captura mon futur,
Me baignant de lumière et d’ivresse songée

Dès que tu m’interdis ton charme sans pareil,
Banni de ton éclair loin de mon périgée,
Je m’éteins dans le noir privé de ton soleil.

Pierre de Cœur – Le soleil et la lune
image: deviantart



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.33 sur 3 votes