Partagez

Un rai de soleil égaré,
Parvient à me toucher,
Au plus profond de mon âme.
Un soleil sans couleur, sans chaleur,
Qui se cherche en vain,
Perdu dans un temps brumeux
Où les nuages amassés,
Noirs de chagrin,
Pleurent un jour d’été.
Et la pluie tombe,
Gouttes de rosée,
Sur un cœur blessé
Et un corps qui dort,
Pour ne plus se réveiller.
Je cherche un mot, parmi les mots
Qui n’expriment plus rien
Pour vous dire que je vis
Et je me plie à mon destin.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes