Partagez

De quelle Goétie l’affliction vainqueresse
Assaille nos esprits de sa gloire funeste
L’immanité rongeant le frein de la sagesse
Les mains s’humidifiant de moiteurs vengeresses

À l’acréantement de stopper cette ivresse
De l’angoisse achalant nos coeurs de ses caresses
La géhenne nous prend et nos âmes transperce
Les gorges se nouant d’intense sécheresse

Ce caraude montant sape les forteresses
Noocratie visant les ventres de ses flèches
L’énervement abscons oubliant la justesse
Les voix perdant soudain l’éclat de leur finesse

À la déréliction les yeux se font tristesse
L’abattement frappant à la poitrine oppresse
Nul acope calmant son amère rudesse
Les corps se révulsant à l’acade du stress.
mu.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes