Partagez

Le temps (2) !

Je m’étais si préparé moi aussi
M’attachant à quelques photos
Des parents, un ami, un OVNI
Le temps s’est maintenu à flot

Puis j’ai vu le ciel se dégager
De son arc-en-ciel superficiel
Chaque nuage s’en est emparé
Condition amère comme le fiel

Je me suis saoulé à ses bruits
Pensant que le temps était venu
De te dire que notre usufruit
N’était que pour ce parvenu !

On en a vraiment ri, si surpris
Puis il vînt à nos portes, décati
Ou plutôt si sur de son ironie !
Bien entendu, on a encore ri

Le temps de, le temps d’un rien
Le ciel s’est assombri, Pourquoi
Tu m’as demandé d’être le tien
Celui qui pourtant se fourvoie
(non se pourvoit !)

Je l’ai AUSSI fait pour CELA

c ça me saoule d’écrire, de lire
e Encore plus de vous ressentir
l Vous c’est ce soi-disant avenir
a Tu sais : Nos parents, le désir

Puis le temps de rien, ou l’air de
Je me suis trouvé projeté sur le !
Pas moi car j’étais si fier d’eux
Incapable de les savoir heureux

Aveuglé par tout cet amour
Celui qu’ils me portaient !
Que je refusais de voir, et
Et Le Temps s’en est allé
Emportant sur ses ailes
Les années de mon passé
Thierry Titiyab Malet ( Le temps de rien) le 03 février 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.93 sur 15 votes