Partagez

Nous nous sommes croisés
Le temps d’une soirée, nous étions si gênés
Rappelle-toi la première fois
Nos regards se sont recroisés, courtois

J’entrouvre la porte du bonheur
Nos bras entrelacés sont en perdition
Nous sommes des acteurs
Le violon de la vie va jouer sa partition

La douceur de ce corps
Que j’aime si fort
Accroché au mien
Forme l’amour de ce lien

Ton sourire est un soleil
Tes Yeux de cristal
Ressemblent à un festival
Tu es mon éveil

Je t’aimerais longtemps
Toi ma lumière
Aussi longtemps que de manière
En apporte le temps

Je n’écris pas ton nom, je le dessine
Tu es mon amour ma capucine !
Tes lèvres chaudes renversent mon cœur
Ton regard pétille de bonheur

Je veux prendre ta main,
Partager un bout de chemin
Aujourd’hui, demain, pour la vie
Dans chacun de mes rêves tu es mon égérie

Poème original de Jean Olmini
Le 15 juin 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant