Partagez

Le vent souffle sur cette immense étendue de sable
Des êtres ensevelis par le vent et le temps
Et par la cruauté des hommes
Le temps d’un exil loin des siens
Le temps qui passe a fait naître des regrets
Si le temps pouvait tisser des liens
Le temps de l’exile
Le temps de bâtir une espérance
De survivre des vagues de sables
Veiller avant que la flamme ne s’éteigne
Des souffles, des vents et du temps
Du temps qui passe
Que l’espoir d’une vie renaisse
Des cendres du passé enseveli sous les vagues de sable
Espérant que ces tombes nous servent de bouclier
Contre la violence du temps
Et du temps qui passe

Caen, 23/09/2012



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes