Le Vieux Noêl

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Il est sorti de sa maison, le Vieux Noël !
Et, à son gigantesque char-à-banc,
A attelé deux bœufs plus forts qu’Artaban,
Pour remonter la voie tracée par Ezéchiel …

Ure fumant, Uri ruant et écumant,
Font grand tapage dans les ruelles ;
Leur emballement fait fuir les hirondelles
Jusqu’aux rives bleues du Firmament.

Entre Arche volante, la Noé-ailes
Et Arche à roues pour Buridan,
Même si dilemme se fait ardent,
Rien ne tracasse le Vieux Noël !

Il fouette l’aire, tire fort sur les haubans,
Sublime cocher, Maitre des haridelles ;
Dans son sillage, myriades d’étincelles,
Jaillissent des larges manches de son caban !

Plus flamboyant que le Père Eternel,
Attise l’équipage sous l’ouragan…
De son souffle puisé aux Quatre Avents,
Plonge le Monde dans sa ritournelle …

Oyez ce tumulte venu des Devachans !
Tambours, trompes, harpes et crécelles
Angelots et lutins sortent des escarcelles,
Un charivari qui chasserait Gengis khan !

Précipite ses gens, sur les escabelles
Qu’en ronde, glissent des korrigans,
Jusqu’aux pieds des sylves élégants,
Pour les parer de millions de chandelles…

Agite les vieux, les jeunes, dehors, dedans,
Chaud et froid, feu et neige, tout, il mêle !…
Ravis et mécontents, répondent à son appel,
Pour la frénésie qui dure d’Eve et d’Adam…

Plats gouteux, mets onctueux en ribambelle,
Cris de joie, larmes, émois, chœurs et chants,
Gambades et ripailles du levant au couchant,
Pas un de ses sujets, aux festivités, n’est rebelle !

Entraine suite de rois en couronnes et turbans
A dos de chameaux, majestueux, en selle ;
Leurs gens portent des coffres où l’or ruisselle,
Eclaboussant le désert sous des flots de rubans….

La liesse qui se répand illumine le ciel,
Des bergers, et autres assemblées de manants,
Des peuples entiers, tous, dans la nuit, cheminant
Vont adorer un Enfant nu, auréolé de miel …

Dans chaque chaumière, fébrile, on attend,
Aux pieds des sapins, ses fières sentinelles,
Gardiennes de l’année qui se fera nouvelle,
Le Vieux Noël qui surgit de la Nuit des Temps !…

Farfadet


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 5 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

6 commentaires

  1. Bonjour à Vous Tous Poétesses et Poètes de la Ligue créatrice.

    Un petit coucou en passant en ce premier Dimanche de L’Avent…
    Noël, déjà dans les têtes, doit aussi animer nos Cœurs !…

    Fête universelle, elle devrait fédérer les peuples…
    Croyants ou libres-penseurs, Noël est fête de Paix , d’Espérance qui a intériorisé la Lumière pour la faire briller en chacune de nos âmes, en chaque chaumière pour réchauffer et éclairer nos pas …

    Belle préparation de Noël à Tous !

  2. J’adore les histoires du Farfadet
    Un réel plaisir, une voie menée
    Pour une exquise envie déviée!
    Bravo pour ces vers édulcorés

  3. C’est superbe Patrice, 5* bien sûr et bonne préparation de Noël. Voici le lien de ma dernière publication YOU TUBE…likes, commentaires, abonnements…tout est gratuit…et ça fait plaisir. Avec toutes mes amitiés poétiques. https://youtu.be/tf0M8Yc5WTU

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: