Partagez

Cette écharpe de soie
sur des jours qui périssent
dans l’attente de toi

ce songe auquel je crois
pour noyer la malice
du temps qui trop décroît

cette triste lassitude
sous le fardeau d’hiver
comme une habitude

pleine de mansuétude
promise à l’enfer
de notre lassitude

cette plaie sur le givre
aux yeux de mélancolie
me font-ils encore vivre

quand désert est le sol ivre
où je jette ma folie?
Mais, pourquoi, pourquoi vivre?



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant