Partagez

L ‘Ecuyé.

C’est un bruit qui court , Une musique qui résonne.
Une chanson qui en dit long, Aux sens dissimulés,
pour ne pas déranger.
Qui en est l’auteur ? Un caméléon de la littérature,?
Ses textes galopent à travers les points et virgules.
Il reste droit, l’annotateur ,
Écuyer d’un livre mystérieux qui chevauche la langue de Molière d’une selle anoblie ,
et méprise celle de Shakespeare.
Mais il le sait au font, l’encre s’épuise.
Les mots n’ont plus le même sens.
Le rythme qui autrefois apaisait ,
Aujourd’hui gronde d’un chant de guerre.
Des chants qui n’ont plus le même sens.
Les hommes ont oublié Dieu Les danses ne sont plus les mêmes,
les corps ondulent pour laisser fuir un semblant de vie.
Un dernier souffle de courage.
L’écrivain poursuit d’une plume plus tendue, à relaté l’histoire ,
peut-être pour en énoncer le commencement.
Les actes de malversations commis autrefois,
semblent être à l’aube ,d’une justice plus humaine.
Dans mon jardin aux parfums auréolés d’une lune pleine ,
qui laisse entrevoir toutes ces batailles qui jadis étaient si importantes.
Maintenant panse des blessures invisibles à l’oeuil ,
seul l’ineffable reste ma raison,
pour rester spectateur devant un tel chaos.
Ridicule sourire peut-être ,mais moi je ne veux pas sentir la mort.
Je suis devenu lâche de n’aimer que les biens heureux de ce monde.
Désormais le mot liberté n’a plus le même sens ,
à n’aimer que les miens,
l’inconditionnel est devenu cette famille d’un temps sans faille .

Damien Lafaiteur. ————————————————————————————————-



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant