Partagez

(Poème inspiré d’un fait réel)

J’aurais aimé être comme tout le monde,
Comme tous ces enfants à la ronde.
Etre beau ? Peu importe,
Juste passer inaperçu, qu’on ne
Me regarde plus dans la rue.
Hélas, je ne suis que souffre douleur,
Celui dont on se moque à toute heure.
Je n’en puis plus, ma tête cogne,
J’implore ces enfants sans vergogne
Qui s’acharnant sur moi, m’emprisonnent.
J’ai honte, j’ai peur, que va-t-il encore
M’arriver tout à l’heure ?
Maman m’a toujours rassuré et
Réchauffé de ses baisers.
Elle me congratule sans cesse,
Et me rassure de ses caresses.
Mais ce soir, mon cœur est en berne,
Aucune flamme ne vient allumer ma lanterne,
Alors je me couche et m’endors,
Là, au moins je me sentirai fort.

…..
C’est alors qu’il commit un geste fou
Juste parce qu’il avait les cheveux roux.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 18 votes