Partagez

L’ennui a déposé son lot de

 certitudes

et lissé lentement dans ses replis

 soyeux

un étrange poison douceâtre 

vaporeux

l’ennui a ruminé l’espace

 encombré

et lacéré sombre ses idées

 arrêtées

il applique sur nous son masque de 

froideur

et dessine mutin un sourire

 moqueur

A la fois clown burlesque et rétine

 étriquée

il nage en nous un vieux relent

abominé

et bien des années après sur notre crâne

le drapeau noir reste toujours planté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.62 sur 13 votes