Partagez

Dans un empire grand
Un gouverneur tyran
Promis une fois
Son peuple de bonne foie
De donner ce qu’ils veulent
Aux deux premiers compagnons
Qui trouveront son aïeul
Une semaine suffit
Deux jeunes hommes
Pour gagner le défi
Jour J arrivé
Devant le tyran, ravivés
Attendant leurs paroles
Demander ce qu’ils veulent
Ironie du sort
Le tyran leur dit
Un d’entre vous deux
Me dira ce qu’il désire
Et l’autre chanceux
Lui donnerai le double du premier qui désire
Un choix point hasardeux
Mais quoi dire
Il désigna l’envieux de son doigt
Lui fit signe de lâcher son choix
L’envieux mort d’envie
Désir point assouvi
Voit son compagnon d’une haine
Aimerait tant lui causer une peine
Et lui enlever cette maudite aubaine
Il réfléchit un long moment
Fixa aux yeux
Le despote aisément
Et répliqua: » Crève moi un œil. »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes