Partagez

Les ailes brisées.
J’aimerais aller chez elle.
Cet ange hantant mes rêves.
Je lui dirais une chose brève.
Je t’aime beaucoup ma belle.
Mon rêve quand je me lève.
Toi et moi comme deux fèves.
Dans une gousse,abritées du gel.
Nourries de l’énergie du sève
O !Que notre amour ne s’achève.
T’es ma dulcinée,j’suis ton fidèle.
Nul ne peut te chasser d’mes rêves
Tant que je rêve de toi sans trêve.
Lazhar ben Lamine Djaballah.
Touggourt.Algérie.
05/03/2017.Poète des Oasis.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.4 sur 5 votes