Partagez

Marchant puis courant sa raison s’en est allée
Laissant derrière elle ces flaques de sen-
timents, ayant abimé ce que lui ressent
Marchant puis courant le long des monts et vallées

Marchant puis courant dans cet air incandescent
Il étouffe de ne se sentir guère épa-
noui, mis à nu, s’avouant qu’il ne sait pas
Marchant puis courant avec ce style indécent

Marchant puis courant dans ce véritable enfer
Voulant s’en défaire, ne voyant comment faire
Délivrance bien trop lente, il ne l’attend pas !

Courant puis s’envolant vers le bout de ses peines
Il voit ce noeud coulant, cette chaise d’ébène
Oui c’est bien là que l’ont amené ses cent pas

Les Cent Pas – L.Geran
image: thehumblei.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 5 votes