Partagez

Les chemins de traverse

La vie n’est qu’une recherche de l’être aimé, celui qui nous est destiné, notre moitié, et si vous le rencontrez, ne le laissez pas partir , parce que tous les visages suivants ne seront que la recherche de cet amour, et votre vie ne sera que regrets.

Andréa et Henri s’étaient connus avant la guerre, et tous les sentiers du village avaient connus leurs ébats amoureux , Roméo et sa Juliette, qu ‘une gifle mal donnée était venue un jour séparer . Henri, trop orgueilleux pour pardonner avait laisser partir sa moitié et la vie avait continué, plus jamais il n’avait parlé d’elle et tous deux avaient pris d’autres chemins de traverse, un mariage , des enfants, la boîte de Pandorre s’était refermée avec ses secrets de famille bien gardés .

Bien plus tard, après les années passées, les enfants, les morts, il était venu la voir à Paris , gravement malade, parce qu’il lui devait les plus beaux moments de sa vie et qu’il ne l’avait jamais oubliée, qu’il l’aimait encore et il lui avait dit ses simples mots :
« Nous aurions pu être heureux » .
Il s’était éteint la même année , après ses retrouvailles, après avoir tout dit, et toutes ces années , le passé ne l’avait pas quitté . Réunis dans la mort, leur âme vole dans l’Ether, ensemble pour l’éternité.

Jeanine Chatelain 12 Janvier 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.11 sur 9 votes