Partagez

Les congolais, je pars
Je pars pour prendre notre dignité🌐
Je pars pour lutter contre l’agression des mes compatriotes
Qui ont souffert
Qui, avoir la paix à demander
De consacrer toute notre vie.
Couler le sang de nos frères innocents qui ont perdu leur vie à cause de notre cher et beau pays Congo.
Paix à votre âme Patrice Lumumba
L’homme à qui le Congo gardera l’histoire.
Paix à votre chaire pendue pour une paix au Kivu Mamadou Ndala qui son histoire reste gravé sur la mémoire de Congolais.
La peine a été véritablement acquise
Pour libérer notre patrie.
Mes chers de races;
Mes chers de luttes;
Les congolais, je pars
Mes chers frères compatriotes;
Mes chers patriotes de l’indépendance Africaine
Aujourd’hui je pars.
Même la moitié du monde nous regarde
Leurs égards n’est pas pour nous protéger contre la guerre ou agression plutôt c’est d’amener les conflits entre nos frères ; notre cher continent d’Afrique.
Le temps arrivera Et vous comprendrez que cela était une colonie reculée à notre intelligence.
Je pars,
Et je vous laisse ce message: le Congo n’attends que vous!
Vous Qui êtes encore aux études
Vous devez combattre pour votre nation et beaucoup plus pour notre ficelle assez longtemps oublié « Congo »
Une ficelle qui as demandé de piétiner notre couleur et de déstabiliser notre valeur nationales.
Pas d’hommes libres
Ils nous ont obligés d’être une personne de culotte vivant en dépendance mais tous ceux-ci doivent prendre fin.

(…)
Combien de crimes et génocides suffit pour avoir la paix?
Notre peuple est dans la misère
Dan la souffrance
Souffrance de morts; massacres; tueries; violences et autre formes douloureux à ne pas cité.
Le pouvoir est dans la main de nos propres enfants
A qui l’avenir sera prospère
Vous devez choisir par l’esprit et non d’être conduit par la dictature
Finis la récréation
Entamons une autre forme de la vie.
Le Congo ne serra point divisé ou coupé
Vous allez savourer les bonheurs de votre pays dans le peu qui arrive.
Ils nous ont éduqué en cacheté
Il a fallût nous documenter pour connaître la vérité.
Leur éducation était limiter et bornée.
Nous étions accroupi longtemps
Les larmes coulés et ont sué le matin qu’au soir
La chaleur était si choquante
Plusieurs fois que la colonisation
De table ronde organisée
Pour éjaculé les virus dans nos yeux fermés
Ils ont démontagner nos Collines
Cimentés nos forêts
Troués des caniveaux de minerais qui les devriez aidé après notre indépendance.
Vous devez commencer à enseigner notre souffrance à nos enfants pour qu’ils prennent de célà une faveur et une protection à leurs futures. L’un d’entre nous ont débutés à narrer leurs parcours.
Je pars pour commencer à écrire à notre beau et riche Congo en démontrant sa valeur d’être.
Nous devons défendre notre nation aujourd’hui que jamais.
Vive l’espoir de notre pays qui ne dépendra que de vous Congolais.

« Malgré la peine et la souffrance tout finira par notre liberté. »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes