Partagez

J’ai rêvé sans crever ton mystère,

Dans ce vent qui m’a offert ton parfum en terre.

Ivre sans vivre ta présence au toucher,

J’ai écrit sans cris mon désir au coucher.

Sans peine et sans haine j’ai embrassé la distance,

Avec cette audace face à la résistance.

J’ai suivi le temps sentant son vol si dur,

Qui dans mon coeur sans peur s’endure.

J’ai offert les fers du temps au silence,

Malgré la solitude et ses violences.

Amour de mon humour au ciel pur sans tâche,

Je t’offre le coffre de mes pensées sans cache.

Avec un courage sans rage dans les peines des jours,

Je transporte sans peines et sans haine les jougs.

Au bout sans boue, j’embrasse ton sourire,

D’une main sans tâche qui ne fait pourrir.

Le temps sans peine offre à mon désir son plaisir.

Le ciel dans son miel t’offre à mes désirs,

Loin du vent et de ses ravages au rivage.

Je suis l’élu heureux de ce visage sans âge,

Qui offre à mes peines leur fin sans haine.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.76 sur 112 votes