Partagez

Avez vous vu leurs yeux tristes et apeurés,

Les enfants de la guerre font mal à regarder,

Leur vie est un enfer, eux qui sont des victimes,

De la haine qui déchire leur pays, leurs intimes.

Ils connaissent l’horreur, sont souvent orphelins,

Leur manque est d’amour plus encore que de pain,

Les puissants de ce monde n’en ont que faire d’eux,

Lorsque leurs intérêts comptent tout comme un jeu. 

Que n’auront ces enfants privés de leur enfance,

Seulement un jour pour ceux qui survivront,

Seront remplis de haine, prêcheront la vengeance,

Les enfants de la guerre seront ceux qui tueront.

Ils n’ont rien demandé, même pas celle de vivre,

Honte à vous les puissants qui avez des bambins,

Je vous crie mon dégoût, je l’écris sans venin,

Vous êtes tout puissants, mais bientôt tout chavire.

Les enfants de la guerre eux, n’auront pas d’Histoire,

Rayée est leur enfance, leur vie à vos yeux dérisoire,

Imprimée à jamais dans mon cœur, leur image,

Si triste, martyres de la vie, sans issue, quel ravage.

Mary.




Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 1 votes