Partagez

Tu ne connaîtras pas les fleurs de mon jardin,
Le parfum de la rose, du lys ou du jasmin,
Mais elles savent tout et me parlent de toi,
De ce qu’aurait pu être la vie sous notre toit.

La tulipe a loué ton bonheur ce matin,
Tout seul au bord de l’eau, ta canne dans la main,
A l’affût du poisson qui fera ton bonheur,
Oubliant tes soucis, le temps et même l’heure.

L’œillet m’a raconté que quelquefois ton cœur,
Se rappelle de nous et de quelque bonheur,
Et qu’alors joue en toi une étrange musique,
Qui se veut tour à tour, joyeuse ou nostalgique.

L’aubépine m’a dit qu’il t’arrive parfois,
De songer à ces jours plus heureux d’autrefois,
Elle a même essuyé la larme sur ta joue,
Qui durcit ton regard pour le rendre plus doux.

Les fleurs de mon jardin m’ont parlé de demain,
M’ont enivré de vie, de parfum et soudain,
J’ai senti la douceur, la paix et l’espérance,
De renaître à la vie, l’amour, l’insouciance.

Les fleurs de mon jardin, ont revêtu pour moi,
Leurs robes de couleurs, de soleil et de joie,
Elles ont paré mon cœur comme une souveraine,
Ont inventé des mots qui consolent ma peine.

Elles m’ont parlé de ceux qui ne connaîtront pas,
Ce jardin merveilleux puisqu’ils ne sont plus là,
Les fleurs de mon jardin ont décidé pour moi,
Que la vie sera belle, mon amour, même sans toi…
Mary Galinié



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes