Partagez

En ces bas lieux,
L’insecte fait son nid,
Les mains posées sur les feux
D’un langoureux interdit.

Il picore chaque fragment
D’une peau jeune et lisse,
Entre désirs et tourments,
Il déguste ces délices

Qui laissent des traces,
Puis marque au fer rouge
L’enfant, juste en face,
Qui gémit puis bouge.

Monstre aux cornes pointues,
Riant, pleurant dans sa solitude,
Cherche des caresses incongrues
Dans l’avilissement et la servitude,

Monstre aux désirs joufflus,
Aveuglé par sa propre noirceur,
Éclairant ses abus tordus, crus, puis imbus
De décadences, ce soir encore
Répand ses spores,
Verse ses pleurs..



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 2 votes