Partagez

Les mots sont des vaisseaux
Ils sont des barricades
Ils faut les associer avec force et fraîcheur
Il faut les cajoler
Il faut leur faire peur
Et peut être alors seront ils magnanimes
Et s’accorderont ils dans un timbre moqueur
Feront ils rêver le pauvre promeneur
Et rassasier l’esprit du poète enjôleur
Pour ma part je les adore doux vibrants et sonores
Je les veux amoureux
Je les veux explosifs et rieurs météores
Et qu’ils sachent aussi dans un élan de vie défendre l’opprimé et se faire engagés quand l’heure de la bataille a sonné
Je pleure à écouter les vers des grands poètes
Les mots viennent du cœur
Et pour qu’ils soient si beaux d’un cœur bien torturé ils doivent naître
Les mots sont mes amis
Ils calment la douleur des amours tourmentées
Ils appellent à la vie et démêlent les liens qui unissent enfin les humains par la main



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes