Partagez

Les obsèques de l’Aïd

Les obsèques de l’Aïd

Ce jour-là les joies ont changé

Leurs états d’âme ont muté,

De la fête ils sont passés au deuil de la nuitée.

Les sourires joviaux deviennent

Pleurs maux,  et les rire beaux deviennent

Cris mots, ils font jaillir des larmes chaudes et tristes,

Les fleuves des yeux chagrins coulent, ils sont volontaires.

Un pieux et  généreux homme

  A voulu aller

A La Mecque, il a préparé tout le nécessaire

A fin de faire son pèlerinage.

Mais Hélas ! On  l’a interdit

A cause de sa longue maladie,

Il a pleuré et il a prié,

Pour que son vœu soit exaucé.

Le ciel a écouté

Son dernier souhait,

Et la mort vient frapper

A sa porte le jour du  pèlerinage  à Arafat.

Son enterrement

Fut le jour de l’Aïd,

Et son âme

Était honorée de ce jour sacré.

Il a laissé derrière lui

Les lumières de ses bienfaisances,

Toutes ses connaissances

Ont vanté ses qualités intenses.

Il était un proche de la famille par alliance,

Mais ses qualités sociales

Et ses vertus humaines

L’on rendu un membre respecté de la grande famille.

© Fattoum Abidi

23.8.2018.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes