Partagez

L’été a imprimé sa chaleur étourdie et un voile laiteux à l’horizon s’allume
Fleurs pensées mes amies allez dire à celui
qui habite mes jours qui habite mes nuits
que je l’aime
Allez
Insectes qui dansez allez lui dire aussi
Et vous les tourterelles par deux à roucouler
Ça suffit arrêtez de roucouler ainsi
Chut
Mon amour entends tu mes pensées vagabondes
elle viennent vers toi comme de belles ondes
te caressent tout entier
mon amour mon chéri



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 5 votes