Partagez

Les pleurs de l’océan
Engloutissent sa tristesse
Les vagues ainsi mourantes
La comblent de caresses.

Etendue sur la plage
Elle scrute le ciel bleu
Les yeux dans les nuages
Le cœur coupé en deux.

Là, isolée du monde
Elle tente d’oublier
Tous ces démons qui grondent
Qui viennent la hanter.

Pauvre fille innocente
Tes ailes sont brisées
Par milliers de souffrances
A ton corps accrochées.

Entre tes doigts si fins
Le sable se faufile
Egrenant tes blessures
Suspendues par un fil.

Ecoute le bruit des vagues
Le chant de l’océan
Laisse-toi submerger
Vibre juste avec le temps.

tous droits réservés@Marie-Hélène Coppa
extrait de mon blog « mon coeur en poésie mh coppa »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.88 sur 25 votes