Partagez

Les Seins doigts de la main

Elle ne portait rien sous son pull
Juste ses deux seins en conciliabule
Telles deux sentinelles vigilantes
Ils protègent le cœur d’une amante

Dans cet écrin de cachemire
Ils chuchotent et conspirent
Quel nom inscriront-ils
De leur pointe fragile ?
Dans quelle paume ?
La main de quel homme ?

Ils l’espèrent caressante
Douce et aimante
Délicate et attentive
Tendre et émotive
Alors ils se laisseront aller
Jusqu’à recevoir ses baisers

Puis quand le désir irradie
Ils donneront les clés du paradis.

Gael Schmidt – Tous droits réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.71 sur 14 votes