Partagez

S’il n’y a pas d’autre choix
Que me trouver plein d’émoi ;
Si ce sourire n’était pour moi
Qu’un simple linge de soie.

Alors là je m’en irai,
Loin des amours que l’on feint.
Car si tel est mon destin,
Pour ton bonheur je fuirai.

Parce qu’un jour mon tour viendra,
Parce qu’un jour tu t’ennuieras,
Des opportunités d’hier…

Puissent nos larmes un jour sécher,
Puisse le fond de ma pensée,
Se jouer d’ombres et de lumières…

Stephane Meuret
1997, Copyright



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 15 votes