Partagez

Les souliers dorés

J’ai décidé de m’offrir des souliers
Des sandales d’été jolies et dorées
Que je porterai quand je le voudrai
Et que j’aurai aux pieds quand je danserai
J’irai danser quand je l’aurai décidé
De préférence pendant les soirs d’été
Mais trouverai- je un cavalier
Parmi les licenciés et les agrégés
Que je rencontrerai à la soirée
Du bal des philosophes raisonnés
Porterai mes sandales jusqu’à mal aux pieds
Ou les ôterai-je perdant mon air guindé
Ne ferai-je pas fuir mon danseur attitré
En prenant l’air détendu décontracté
A y réfléchir veux-je vraiment ces souliers
Qui peuvent m’apporter quelques contrariétés
Il me semble bien plus sage d’y renoncer
Et de garder aux pieds mes chaussons démodés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 5 votes