Partagez

Ô Vous les voyageurs d’un monde intemporel ,
Vous , Ailes de la Muse où le verbe est magique
Vous sublimez l’amour présent ou nostalgique
Et trempez votre coeur dans une encre tragique
Quand votre sang s’écoule à la foule des morts
Injustement frappés sur les rives d’un monde …

Vous aimez , d’une stance offrir de l’hydromel
A ceux qui n’ont plus rien qu’une ombre famélique
D’où le soleil se sauve , autrefois angélique ,
Devant la foudre rouge à l’éclair métallique
Et se plongent sans fin dans la mer des remords …
Dites- leurs que l’espoir vers un meilleur abonde !

Vous idéalisez la Terre et son grand carrousel
Dans une plume bleue où l’air est symphonique ,
Où Dame Fleur se pare en fragrance idyllique
Et la belle moisson autrefois utopique
Nourrit allègrement des peuples en accords
Que rime l’océan et sa plage gironde ..

Ô Vous la Poétesse et Rêveur d’immortel ,
Accrochez chaque lune et son Pierrot épique
Où se mire l’étoile en ballet magnifique ;
Que passe le bonheur et son flux romantique
Sur le chemin de l’homme aux portes des trésors ;
Qu’il puise à cette source un charme qu’il féconde !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 7 votes