Partagez

J’aimerai la revoir cette lueur sublime
Dans tes yeux lumineux, avant qu’on ne t’abime
L’étincelle de joie qui y brillait alors
Avant que tu n’ai vu, trop en face la mort.

J’espère voir refleurir aux recoins de ta bouche
Ce si charmant sourire qui tu sais tant me touche
Ces fossettes creusées tout en bas de tes joues
Qui te rendent si gaies, je sais que tu en joues.

Tristement sont éteints tous ces signes de joie
Se sont évanouis en ce jour plein d’effroi
J’aimerai effacer les traces de tes peurs
J’aimerai posséder toutes les clefs du bonheur.

Je m’en vais te chanter mille chansons d’espoir
Sur airs de nostalgie bien baignés de douceur
Je vais virevolter et danser devant tout le soir
Comme un derviche fou animé de ferveur.

Je vais te raconter l’histoire d’une reine
Qui a su surmonter une aussi grande peine
Je vais te murmurer dans le creux de l’oreille
Des choses admirables pour que tu t’émerveilles.

Car je veux la revoir cette lueur sublime
Quand tu me regardais de façon si intime
L’étincelle de joie qui y brillait alors
Quand tous deux nous vivions en amour, en amor.

Pierre-Jean Boutet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.67 sur 3 votes