Partagez

PART I / A la ROSE, tout comme les abeilles
.
Tout comme les belles abeilles,
de jolies fleurs, tournant autour,
au doux printemps qui s’ éveille ,
tout autant, Rose, je te fais si jolie cour.

Et tout comme elles qui ne cessent d’aimer,
c’est ton joli cœur, la douceur de son miel
qui me grise , me fera toujours rêver.
Es-tu certaine, Rose, brûler ces belles années?

Pourquoi, tant de souffrance, faire durer le supplice,
ne jamais tes jolies larmes voir sécher et plisser tant de charme,
lors tes yeux si beaux, si gracieux et mes fidèles complices
Tout me dévoilent, au plus profond de ton âme.

.
PART II / A la ROSE, il te paraît bien long, le temps
.
Merveilleuse Rose, ouvre moi ton joli cœur
Toi par la nature si servie, cesse donc de pleurer.
Tu es aimée, la plus charmante des jolies fleurs,
laisse donc ton parfum si enivrant, me griser..
.
Rose, reine des fleurs, à l’éternelle beauté
lorsque bien des amants pour toi, perdent la tête
pourquoi donc, dans la grisaille sombrer,
toi si bel objet d’ amour chanté par le poète.
.
Il te parait bien long le temps quand tu languis
mais heureuse tu seras, laissant parler ton cœur
si court tu verras le temps et si belle sera la vie,
tu retrouveras enfin Rose, ta juvénile fraîcheur.

.
PART III / A la ROSE, la cour te faire cent fois
.
Amoureux, ma sublime fleur, il me plait
de jolis vers pour toi, composer
écouter ton joli coeur, doucement palpiter
de ton subtil parfum, encore et encore me griser.
.
Toujours la cour, recommencer
à te faire, Mignonne, cent fois
Sans jamais une fois me lasser
Comme la toute première fois.
.
En feu est ton visage, au divin sourire,
ta beauté surpassant le plus beau des poèmes
lors, si délicate, merveilleuse Rose, je te vois rougir
chaque fois que je te dis, si tendrement, je t’aime.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.16 sur 25 votes