Partagez

Jours pervers
Nuits malignes
Ciel amer
Terre indigne

Bruissements
Frôlements
Le filament
Aisément

Sinueuse
Est l’amante
Vénéneuse
Elle enchante!

Dans la forêt mystérieuse
S’est avancée la voleuse
En un sourire hideux
Enjôle l’arbre fabuleux

Frissonnant, convulsé,
Haletant, déchiré
Il lance vers les cieux
De longs appels soucieux:

Nature que pour moi tu oses
Pousser au loin l’herbe éclose
Qu’en mes prières je repose!

En un divin rituel
Je monterai à la chapelle
Chanter d’une voix grêle
Des rimes infidèles

Que sur ton autel
Ces vers soient immortels
Que ma voix soit éternelle!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes