Partagez

Qu’elle est belle cette femme
Trop même,elle en devient infâme
Ne pas en avoir rend prisonnier
En avoir trop laisse à désirer
Ta quête en a mis sur le carreau
Elle revient à chercher le beau
Dans un monde si imparfait
Tu es chimère ou bien fée
Mirage illusion dur de t’atteindre
On a essayé de te dire,de te peindre
Sans voix ni crayons nous voila dépourvu
Sûrement ne t’ont ils jamais ni vue ni entendue
Enfermés en carcans depuis petit
Nous en sommes tous aigris
Liberté tu me fais très peur
Limitée par celle des autres
On ne peut te laisser grandir
Géante tu prendrais trop de places
De ton excès,mon sang se glace
Quand celle belle d’aimer
Lutte contre celle de penser
Quand l’esclave a fait la révolution
Et se retrouve dans tes prisons
Même l’eau n’est pas si libre
D’elle même ne peut remonter
Les pentes de tout calibre
Elle descend serpente remue
Sans tes sœurs égalité fraternité
Seule,libéré,je ne te veux plus

Slimgiant974 le 14/10/16



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.67 sur 3 votes