Partagez

Liens

Heureusement nous avons nos chaînes
Comme nous sommes heureux d’en avoir
Elles nous fouettent
Elles nous flattent
Assis dans ton fauteuil pépère
À la niche dans ton pavillon mémère
Si jeune et déjà propriétaire
Elles nous flattent du fouet
Elles nous effleurent l’ego
Elles nous compriment la liberté dans des habits de soie
Indolores incolores nos chaînes
Emballées dans du papier cadeau
Avec parfois en bouche une légère amertume
Allez vite une fête
Un grand verre d’alcool fort
Ah, elles ne nous font pas peur nos chaînes
Elles dansent si bien
Il n’y a pas d’alternative
Sans elles
Le mépris l’isolement la mort.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 7 votes