Partagez

L’île des trêves!

Tu es notre vie, notre histoire, nos rêves
En toi se déverse notre sang, notre sève !
Tu éveilles cette envie de faire une trêve

Mouillant l’encre bleue du bout d’un glaive
En écrivant l’histoire d’un amant, de son Eve
Nus sous leurs pagnes, ils étaient tes élèves

Nuls en tout, promis à l’amour qui endêve
Par eux nous avions un avenir, une relève
Une belle génération que l’ère parachève !

Tes paysages sont grandioses, plus on s’élève
Sur les hauts de l’île l’alizé souffle et soulève
Cette blanche brume qui nous cache la grève

Ces plages accrochées aux abruptes falaises
Qui fuient l’océan en rampant et s’achèvent !
En de murmures futiles que l’écume enlève

Là haut sur ta toile, des nuages te dégrèvent
D’un bleu ciel marié à l’océan, c’est la fève !
Sur elle se strient les promesses du Talève*

Trop prisés autrefois, périodes rudes et brèves
Qui firent que les hommes négligèrent la trêve
Plus que quelques ombres sur les champlevés *

Thierry Titiyab Malet (le 22 février 2016)

* (Talève de la Réunion, Oiseau endémique et espèce éteinte)
* (Champlèves : Le champlevé est une technique de travail de l’émail utilisée dans les arts décoratifs. Elle consiste à ôter un peu de matière pour y incruster de l’émail.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.81 sur 16 votes