Partagez

L’indifférence

De nos jours les gens ne s’invitent plus!
Ils se toisent, ils se croisent dans la rue
Un signe de la tête en guise de bonjour
Et pour ceux que l’on croise à un détour

Une tape amicale, une idiote accolade
Quelques mots, sans franche rigolade !
Puis chacun s’en retourne par chez lui
Fier d’avoir su perdre avec cet autrui !

Chaque seconde car il n’aura pas su
L’éviter aujourd’hui, assailli dans la rue
Alors il se dit que demain plus rien
Ne pourra le surprendre en chemin

Pourtant, ils semblaient s’apprécier
étais-je encore aveuglé de naïveté
Pourtant, ils avaient l’air si heureux
Serai-je dupe, n’ai-je point d’yeux ?

Que vais-je dire : Oh mes aïeux
Triste monde quand rien ne va plus
Paris si tu veux, c’est trop tard
paries ce que tu peux en pénard

Nous traversons le fleuve de la vie
Nombreux sont ceux qui s’en défont
Beaucoup se trouve là bien démuni
Quand bien d’autres sont sur front

Thierry Titiyab Malet
(nous sommes tous des marginaux!)
(27 septembre 2017) no copyright



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 24 votes